Go to Hackademy website

Ember2, Docker et variables d'environnement

Vincent Billey

Posté par dans la catégorie front

Chez Synbioz, on parie sur docker, ce qui nous pousse parfois à travailler différemment.

Travaillant actuellement sur une application Ember 2, j’ai été confronté à un problème un peu particulier avec ces variables d’environnement.

Voici le contexte : j’ai une application Ember 2 qui a besoin d’utiliser un script généré par une application Rails. Ce script est généré en fonction de données de l’utilisateur et son dynamisme m’empêche de l’ajouter comme fichier statique. Le problème : cette URL est différente en développement et en production mais elle doit être chargée le plus tôt possible dans l’application. Le plus pratique est donc de charger ce script directement dans le HTML de l’application Ember.

Cependant, on ne dispose pas d’un accès complet au template de ce fichier HTML. Voici le fichier HTML par défaut quand on crée une application nommée test avec Ember 2.

<!DOCTYPE html>
<html>
  <head>
    <meta charset="utf-8">
    <meta http-equiv="X-UA-Compatible" content="IE=edge">
    <title>Test</title>
    <meta name="description" content="">
    <meta name="viewport" content="width=device-width, initial-scale=1">

    {{content-for "head"}}

    <link rel="stylesheet" href="{{rootURL}}assets/vendor.css">
    <link rel="stylesheet" href="{{rootURL}}assets/test.css">

    {{content-for "head-footer"}}
  </head>
  <body>
    {{content-for "body"}}

    <script src="{{rootURL}}assets/vendor.js"></script>
    <script src="{{rootURL}}assets/test.js"></script>

    {{content-for "body-footer"}}
  </body>
</html>

Comme vous pouvez le voir, il y a des morceaux de templates qui pourraient nous servir du type {{content-for "body-footer"}}. Ces morceaux ne sont là que pour les addons d’ember-cli en théorie mais on peut réaliser un addon local avec la commande ember generate in-repo-addon env-var (vous pouvez modifier env-var si vous le souhaitez).

Cette commande va vous générer un dossier env-var dans un dossier lib qui contient deux fichiers :

  • package.json
  • index.js

Le package.json ne fait qu’informer Ember de l’existence de l’addon et de son nom. Le fichier intéressant est index.js qui doit contenir quelque chose comme :

module.exports = {
  name: 'synbioz',
  isDevelopingAddon: function() {
    return true;
  }
};

C’est un fichier qui sera interprété par Node, d’où la présence de module.exports et vous avez donc accès aux variables d’environnement :

const environment = process.env.EMBER_ENV || 'development';

Ici, je n’accède qu’à EMBER_ENV mais vous pourriez accéder à n’importe quelle variable d’environnement au travers de process.env.

Ensuite, vous pouvez utiliser le hook contentFor des addons Ember pour accéder aux différents {{content-for}} du fichier HTML de votre application.

const environment = process.env.EMBER_ENV || 'development';

module.exports = {
  name: 'synbioz',
  contentFor: function(type, config) {
    if (type === "body-footer") {
      return `
    <script src="${config.myServer[environment]}assets/my-script.js"></script>
      `
    }
  },
  // …
}

type correspond aux arguments de {{content-for}} et vous pouvez très bien en ajouter dans votre fichier HTML pour placer des choses à plus d’endroits. config quant à lui est le contenu de votre fichier config/environment.js et contient donc toutes les variables que vous y avez mis.

De mon coté, j’ai simplement ajouté un objet dans ma configuration qui contient une entrée par environnement :

module.exports = function(environment) {
  var ENV = {
    // …
    myServer: {
      development: "http://my.local.server",
      production: "https://production.server"
    }
  }
}

Voilà, avec ceci, vous serez en mesure d’ajouter des entrées dans votre HTML d’application Ember en fonction de vos variables d’environnement (ou d’autres paramètres tant qu’ils sont accessibles depuis Node).


L’équipe Synbioz.

Libres d’être ensemble.

Ajouter un commentaire