Go to Hackademy website

Lancement et promotion de votre application web

Jean-Rémi Laisne

Posté par Jean-Rémi Laisne dans les catégories business

Lancement et promotion de votre application web

Le développement d’une application web d’entreprise n’implique pas à proprement parler de marketing, il s’agit de communication interne. Pour d’autres projets destiné au public, il faut adapter une stratégie différente. Dès qu’une application web est terminée et que l’application est en production (autrement dit, en ligne) est conforme à ce qui a été validé en pré-production, il est temps de se concentrer sur sa promotion et de la faire connaître au plus grand nombre.

Pour cela, vous pouvez, bien sûr, faire appel aux moyens traditionnels des agences marketing (encarts publicitaires, street marketing, annonce radio, publicité dans les magazines etc…). Cependant, il faut également penser au web et à tous les outils de marketing qu’il propose, car le web peut aussi offrir un trafic de qualité à votre tout nouveau business. Nous allons nous intéresser aux savoir-faire du web marketing et vous donner quelques conseils pour bien lancer votre application web.

1. La Newsletter

La newsletter est un moyen de faire connaître l’aboutissement de l’application web à ceux qui se sont abonnés par votre site web ou qui ont pris part au projet de l’entreprise. La newsletter est une pratique courante et constitue un bon point de départ pour votre campagne de promotion.

Il faut tout de même garder à l’esprit qu’il n’est pas facile de faire une bonne newsletter d’un point de vue technique. En effet, les clients-mails (ex : outlook, gmail…) ne lisent pas tous de la même façon les e-mails. Aussi, avant de valider la newsletter avec l’équipe chargée de sa production, il faut la tester dans un maximum de clients-mails, afin d’en signaler les incompatibilités.

Par ailleurs, les internautes sont devenus très méfiants et sélectifs par rapport aux e-mails qu’ils reçoivent (trop de spams). Il faut donc faire attention à ce que la newsletter soit intéressante, succincte, et donne la possibilité de se désinscrire. Il vaut mieux ne rien envoyer que d’envoyer des mails intempestifs, qui seront contre-productifs. Je vous conseille la lecture de différents articles qui traitent de l’e-mail de Bruno Fridlansky sur consonaute.

2. E-mail Marketing

Les campagnes mails ou l’e-mail marketing consistent à envoyer un mail à vos prospects ou clients. L’e-mail marketing diffère de la newsletter en cela qu’un e-mail marketing ne doit pas être régulier comme peut l’être une newsletter ; il doit être ponctuel. Le mail doit être clair et présenter les avantages principaux de votre application.

Par ailleurs, pourquoi ne pas faire une promotion sur le service proposé par votre application dans cet e-mail ? Cela donnera envie à ceux qui reçoivent l’email de tester votre application, vous permettant ainsi peut-être de gagner des nouveaux clients et surtout, d’éviter de faire du spam. Concernant les adresses e-mails à qui adresser votre campagne e-mail, il existe de nombreux fichiers d’adresses que vous pouvez louer. Nous vous conseillons particulièrement les fichiers mails des salons professionnels dédiés à votre métier car ceux-ci sont souvent bien à jour et de bonne qualité.

Dans les deux cas de la newsletter et de l’e-mailling, personnalisez au mieux le contenu. Il est tout à fait possible de segmenter et d’utiliser les noms de vos correspondants. Si vous souhaitez en connaître personnellement un peu plus sur l’e-mailing, testez par vous-même le service Mailchimp, c’est très puissant et efficace (de plus vous pouvez le tester gratuitement jusqu’à 12 000 e-mails pour 2 000 destinataires chaque mois).

3. Annuaire et moteur de recherche.

Quelques articles sur internet expliquent qu’il faut s’inscrire sur des moteurs de recherches. Si cela était vrai il y a quelques années, aujourd’hui les moteurs de recherches sont équipés de robots qui « crawl » le web : le moteur de recherche parcourt le web en recherche de nouveaux sites qu’il indexe automatiquement. Inutile donc de s’inscrire sur des moteurs de recherche.

Par contre, il n’est pas inutile d’enregistrer votre application web sur des annuaires. L’algorithme de Google fonctionne en partie sur le nombre de mots-clefs et en partie en fonction des connexions entre les sites, ce que l’on appelle souvent les backlinks. Plus votre site aura de backlinks, plus il prendra de poids dans les résultats de recherche des moteurs comme Google.

Par ailleurs, les moteurs repèrent également les textes dupliqués (duplicate content). Ceux-ci serviront, en revanche, négativement en théorie (car personne ne connaît l’algorithme du moteur de recherche, c’est comme la recette du Coca-Cola) les résultats. Il faut donc travailler à une description différente de votre service à chaque inscription sur un annuaire. Enfin, n’hésitez pas à travailler avec des partenaires qui ont un fort trafic, ils vous feront bénéficier de backlinks qualitatifs.

4. Influenceur, blogueur et community manager.

La campagne de promotion faisant appel au web 2.0 représente un travail de fond. Cependant, le web 2.0, souvent appelé le web participatif, est certainement le moyen le plus efficace de faire connaître votre application positivement.

Pour cela, tout d’abord, identifiez les influenceurs d’opinion, les community managers ou les blogueurs de votre secteur. Ces personnes rassemblent autour d’eux une forte communauté de personnes qui pourront potentiellement être intéressées par votre service. Il s’agit ensuite de les approcher, ce qui demande un certain doigté.

Soyez simple et humble dans votre approche : les influenceurs sont sollicités de toute part. Il est plus facile de dialoguer avec un blogueur si vous aimez ses billets. Ouvrez la discussion par ce biais, avant de présenter votre service. De plus, il ne sert à rien de leur envoyer un e-mail marketing. Dans le mail que vous leur adresserez, soyez personnel, investissez de votre personne…

N’oubliez pas qu’il y a un homme (ou plusieurs) derrière un blog ou un fil d’actualité. Enfin, si vous le souhaitez, devenez, vous aussi, un blogueur ! Si vous voulez apporter votre expertise sur un domaine, n’hésitez pas à entreprendre de tenir un blog pro.

5. Forum et groupe de discussion.

Le web 2.0, c’est aussi les forums ou les groupes de discussions. Les forums recèlent d’une multitude de profils, allant de l’expert au débutant et offrent un contact direct avec une communauté. Avant de se lancer, il faut identifier les portails, forums et groupes de discussion pertinents.

Dans les forums, il existe d’ailleurs souvent une section pour faire la promotion d’un nouveau produit. Par contre, il n’est pas du tout pertinent de mettre le même message sur tous les forums ou d’y mettre un message publicitaire. Vous allez perdre en crédibilité, sur les forums et sur les moteurs de recherches ! Vous pouvez aussi répondre aux messages en donnant votre avis sur une question et présenter votre produit pour répondre à un besoin. Mais n’oubliez pas, soyez toujours pertinent et subtil.

6. Réseaux sociaux

Vous pouvez aussi créer votre propre communauté grâce aux réseaux sociaux, les plus connus sont évidemment Facebook, Twitter, Google+ mais aussi Viadeo et LinkedIn.

Cependant, n’est pas community manager qui veut et la gestion d’une communauté n’est pas chose aisée. Il faut tout d’abord, agir en toute transparence avec vos fans/clients/followers (…). Il faut ensuite être à « l’aise » avec les réseaux sociaux, aimer le contact et discuter. Il faut aussi savoir faire preuve de responsabilité et d’interaction, et ne pas chercher à tout contrôler.

Par exemple, si un de vos fans critique votre service, ne supprimez pas le message immédiatement (sauf s’il est injurieux ou diffamatoire). Faites preuve de modération. Essayer de discuter avant tout pour comprendre le problème et trouver des solutions. Vous montrerez ainsi votre fiabilité et que vous écoutez/respectez vos fans.

Enfin, les réseaux sociaux sont aussi un bon moyen de relais de votre actualité, promotions ou jeux concours. Cependant, les fans n’attendent pas que de la démonstration produit mais recherche à s’identifier à la marque et à entrer dans son univers. Autrement dit amusez les !

7. Campagne Publicitaire

Pour lancer une campagne publicitaire sur le web, il faut s’adresser aux régies publicitaires qui vous accorderont des espaces sur quelques sites. Évidemment, Google est la plus grosse régie publicitaire du monde. Dans une campagne publicitaire, il faut différencier les bannières publicitaires de l’achat de mots-clés, comme peut le proposer Google. S’agissant des bannières, il existe des régies françaises pour les sites français, tout dépend de la localisation de votre marché.

Les bannières peuvent avoir plusieurs formes en fonction de leur emplacement. Les plus spectaculaires sont les refontes graphiques ou l’habillage de site qui habillent complètement le design d’un site web pour un certain temps tout en étant peu intrusive. Cependant, la forme choisie de bannière dépend avant tout de votre budget : cela peut faire appel à un fort travail créatif tant sur la forme (design) que sur le fond (communication) et les régies pub prennent entre 20 et 60% de commissions.

Et puis il y a toutes les formes de publicités types virales (buzz) ou vidéos. Pour toute campagne publicitaire, il est donc impératif de faire appel à des professionnels et de prévoir un certain budget, dont le montant dépendra de la campagne choisie.

8. L’achat de mots clés.

Google est le leader sur le marché des mots clés, de par son très efficace système Adwords. Sachez cependant que Yahoo et Bing proposent aussi ce service.

Adwords est une suite d’outils qui vous permet de mettre en place des campagnes publicitaires ciblées. C’est-à-dire qu’après la rédaction de votre annonce, vous devrez choisir une série de mots-clés associée à votre annonce. Cette annonce apparaîtra ainsi dans le moteur de recherche de Google lorsqu’un internaute fera une recherche sur ces mots-clés.

Google, grâce à son programme d’affiliation, vous donnera également la possibilité d’afficher votre annonce sur des milliers de sites. Pour identifier les véritables pro d’Adwords, il est bon de savoir que Google organise des examens valables une année pour valider la compétence des spécialistes en achat de mots-clés.

Conclusion.

Vous l’aurez compris, orchestrer la promotion de son application web prend aussi beaucoup de temps. Mais la mise en place d’une campagne de promotion est essentielle car d’elle dépendra le succès de l’application… sans audience, une application web c’est comme Tom Hanks sur son île dans seul au monde.

L’équipe Synbioz.

Libres d’être ensemble.

Articles connexes

La conception logicielle avec Factorio

21/06/2018

Les lecteurs avisés que vous êtes l’auront certainement remarqué, c’est la période des articles originaux. Ne désirant pas manquer à l’appel, c’est avec joie que je réponds présent à l’exercice. Très...

L'importance des feedbacks utilisateurs, conception centrée utilisateur et community driven development

11/07/2012

Les feedbacks, ou devrais-je dire, les retours utilisateurs sont essentiels pour la réussite de votre application web. Cela paraît simple et facile à mettre en place, dans la réalité, cela ne l’est...

Votre projet web, étape 4, un webdesign réussi, graphisme ou ergonomie ?

20/09/2011

Au cours des étapes précédentes, vous avez pu cadrer votre projet, le concevoir et commencer à imaginer les usages. Cette semaine, Synbioz invite Jérémy Vanhove, webdesigner. La lecture de cet...

Faire accepter une nouvelle application web métier dans l'entreprise.

21/07/2011

Le taux d’acceptation d’une application métier est très important pour son succès. Toute application a pour but de simplifier le métier pour rendre les utilisateurs plus performants. Les outils qui...