Évaluons votre projet

Historique, les ventes de smartphones dépassent celles d'ordinateurs

Publié le 22 février 2011 par Jean-Rémi Laisne | mobile

Cet article est publié sous licence CC BY-NC-SA

Il se vend plus de smartphones que d’ordinateurs personnels.

Au 4ème trimestre 2010, les ventes de périphériques mobiles ont dépassé les chiffres de vente des ordinateurs de bureau. Les constructeurs de smartphones et de tablettes étoffent petit à petit leurs offres. Poussés par l’innovation, ils disposent d’une plus grande puissance matérielle et les périphériques mobiles proposent de plus en plus de possibilités.

Avec l´arrivée de nouvelles puces et de la concurrence face à l’iPad, représentée principalement par Androïd, les ventes de smartphones et de tablettes vont probablement connaître une forte croissance courant 2011.

On assiste à de nouveaux usages et à une nouvelle consommation de services qui n’était possible que par l’ordinateur de bureau auparavant. L’iPhone et l’iPad, précurseurs des smartphones et des tablettes, ont créé ce nouveau marché et offre l’opportunité aux autres constructeurs de périphériques mobiles de répondre aux besoins de ces nouveaux utilisateurs. Ainsi pour la première fois, lors du dernier trimestre 2010, les ventes de smartphones ont dépassé celles des ordinateurs de bureau.

En 2010, les ventes d´ordinateurs restent supérieures aux appareils mobiles

Les ventes d’ordinateurs personnels (ordinateur portable, ordinateur de bureau et netbook) sont en perte de vitesse. En 2010, selon l´institut Gartner (http://www.gartner.com), les ventes de PC ont accumulé un total de 346,2 millions d’unités vendues dans le monde. Plus particulièrement, les ordinateurs portables ont atteint 200 millions d’unités vendues, suivi des ordinateurs de bureau avec 150 millions d’unités. Les Netbooks se sont quant à eux vendu à 40 millions d’unités.

Vente ordinateurs US

Vente ordinateurs EU

Si on s’intéresse au dernier trimestre 2010, les ventes de PC ont enregistré 92,1 millions d´unités vendues dans le monde. Les États-Unis et l’Europe restant les plus gros consommateurs d’ordinateurs avec près de 20 millions d’unités vendues dans chaque zone, mais accusant une baisse respective de 6,6% et 4,4% de croissance des ventes comparée à 2009. La croissance reste positive dans le reste du monde où le marché est moins saturé.

A l’horizon 2011, les estimations de croissance de marché, revue dernièrement légèrement à la baisse, sont estimées à 15,9%. L’ordinateur personnel devrait donc dépasser pour la première fois les 400 millions d’unités vendues.

Les smartphones connaissent une croissance très forte et dépasse la vente de PC.

Selon la International Data Corporation (IDC) (http://www.idc.fr/), sur l’année 2010, il s´est vendu 302,6 millions de smartphones à travers le monde, en hausse de 74,4% par rapport au 173,5 millions d’unités de 2009.

Les ventes de smartphones et de tablettes ont totalisé 100,9 millions d´unités vendues au dernier trimestre 2010, une croissance de plus de 87,2% par rapport au 53,9 millions du même semestre de l´année 2009. D´après ces chiffres, il se vend donc plus de smartphones que de PC. Tout porte à croire que la croissance des smartphones (+87,2% au dernier trimestre 2010 par rapport à celui de 2009) restera supérieure à celle des ordinateurs (+5,5%) sur 2011.

La guerre des constructeurs de smartphones.

TOP 5

Au trimestre dernier, Nokia est encore à la première place avec 28,3 millions d’unités vendues. Apple se place deuxième avec 16,2 millions, suivit par RIM avec 14,6 millions. Samsung connaît une croissance vigoureuse grâce à ces nombreux investissements sur le marché et a vendu 9,7 millions d’unités. On retrouve juste derrière Samsung, HTC qui a vendu 8,6 millions de smartphones. Et il reste 23,5 millions de smartphones vendus par d’autres constructeurs.

L’iPhone a connu sa plus forte croissance sur le marché Asiatique dont le Japon. A savoir qu’au japon, l’iPhone a mis beaucoup plus de temps à s´implanter car il était jusque là relativement peu apprécié. Apple avance aussi sur le terrain des entreprises, dominé jusqu’à présent par RIM (Blackberry) grâce notamment à des applications orientées métiers et pour les entreprises.

Les raisons de la croissance

Le marché des smartphones commence à se structurer et l’offre à se diversifier. Les constructeurs vont certainement offrir une plus grande variété de smartphones de milieu de gamme à des prix inférieurs permettant de gagner le marché de masses. Sur le marché des tablettes, l´iPad ne devrait plus être la seule tablette viable et d’après Deloitte (http://www.deloitte.com) les ventes de tablette devrait atteindre les 42 millions en 2011.

Les tablettes et les smartphones préférés aux ordinateurs

Les téléphones portables ainsi que les tablettes se démocratisent et leurs utilisations se rapprochent de l’ordinateur. Les tablettes remplaceront à terme certains de nos usages du web, de la vidéo, des réseaux sociaux, du courrier électronique ou même du jeu. La mobilité a une particularité, elle offre une personnalisation et un sentiment d’appartenance plus fort qu’un ordinateur de bureau. Malgré leur ¨personnalisation¨, les appareils mobiles n´ont toujours pas la puissance d´un ordinateur. Les PC resteront donc essentiels pour les professionnels du graphisme et de l’audiovisuel, pour l’industrie et pour les amateurs de jeux-vidéo.

Dans l’entreprise, les tablettes offrent une nouvelle façon de travailler

En 2011, on estime que plus d’un quart des acheteurs de tablettes seront des entreprises. Même si l’utilisation web et multimédia est prisée par les particuliers, les entreprises devraient acheter pour plus de 10 millions d’unités. Le marché des tablettes en entreprise est encore jeune, et ont découvre chaque jour de nouvelles façons d’utiliser cet outil. Finalement, tout porte à croire que les tablettes vont se démocratiser comme les smartphones. Ils vont offrir encore plus de possibilités et continuer à s’améliorer grâce notamment à la concurrence et aux efforts d’innovation des constructeurs.

Vers un changement d’habitude ?

Les chiffres sont impressionnants, la mobilité est le nouveau relai de croissance des développeurs, du web et des constructeurs de matériels informatiques. Si on peut exclure la disparition des ordinateurs à moyen termes dans l’entreprise, l’idée de ne plus avoir d’ordinateur dans nos foyers fait son chemin, remplacés par les tablettes. La croissance de ces nouvelles plateformes est intimement liée au web. Si aujourd’hui, on peut pratiquement tout faire sur le web, avec la mobilité, on pourra tout faire partout. De plus, l’avancée de la 3G (voir bientôt du 4G) et la propagation des HotSpots intensifient l’utilisation du web partout. Il ne faut pas oublier de prendre en compte le travail des développeurs qui ont réellement simplifié l’utilisation des applications mobiles. Les utilisateurs sont plus facilement attirés vers la simplicité et l’instantanéité, cela vient directement de nos habitudes de consommation. Que ce soit des articles de presse, de la vidéo, de la musique ou autres, la plupart des utilisateurs consomment essentiellement du contenu et ils le veulent rapidement, sans chercher. Compte tenu de la puissance matérielle des derniers périphériques et de la simplicité des applications, ces usages sont maintenant possibles. Ce changement d’habitude de consommations est une opportunité pour les entreprises. Les premières entreprises qui auront compris comment appliquer leurs services et leurs applications métiers sur ces nouveaux périphériques, seront les premières à faire leur place sur ce nouveau marché.

Voir étude Tablette dec 2010 Deloitte

L’équipe Synbioz.

Libres d’être ensemble.