Go to Hackademy website

Comment rédiger un cahier des charges fonctionnel pour votre application web ?

Nicolas Mérouze

Posté par dans les catégories application web

Cet article est publié sous licence CC BY-NC-SA

Un projet de développement d'application web commence par un cahier des charges fonctionnel. Il va permettre d'exprimer des besoins et de structurer ses idées.

Mais il n'est pas évident de rédiger un cahier des charges. On ne sait pas par où commencer, ni quoi mettre dedans. Être conscient de tous les problèmes fréquemment rencontrés permet d'éviter les écueils au moment d'écrire le sien.

>> Téléchargez notre guide pdf gratuit << "Comment réussir votre application  web métier"

Ecriture du cahier des charges fonctionnel

Pourquoi faire un cahier des charges fonctionnel ?

Un cahier des charges fonctionnel est un document que personne n'aime écrire. Et pourtant tout le monde comprend son importance !

Si l'on se plonge dans la réalisation du projet tête baissée, on court au désastre.

Dès qu'une application web est réalisée par une équipe, au contraire d'un seul individu, et que le temps de conception est supérieur à une semaine, un cahier des charges fonctionnel est obligatoire.

Avec un bon cahier des charges, les équipes en interne ou les agences avec lesquelles vous travaillerez pourront avoir une meilleure compréhension de la structure de l'application web pour arriver à des choix techniques et architecturaux pertinents. Cela va engendrer moins de va-et-vient et permettre de vous faire gagner du temps.

Au final, c'est une protection contre la dérive du périmètre de l'application web ce qui va dramatiquement améliorer les chances de réussites du projet. Mais alors pourquoi sa rédaction est si souvent ignoré ?

« Si ce n'est pas dans le cahier des charges, je ne le fais pas. »

« Je ne comprends rien au cahier des charges ! »

Ce genre de discours est très fréquent. Beaucoup le voient comme un document figé jusqu'à la fin du projet. Mais il doit être un document vivant.

Pour résoudre ces problèmes, voilà comment construire un bon cahier des charges fonctionnel qui saura évoluer et s'adapter aux changements inhérents à tout projet.

Télécharger le guide ultime pour réussir votre application web métier

Comment faire un cahier des charges ?

Réaliser un cahier des charges fonctionnel n'est pas une tâche à prendre à la légère. Une mauvaise rédaction et la probabilité de voir le projet échoué augmente significativement.

Il faut donc prendre le temps de la réflexion et s'appliquer dans l'écriture. Cela ne veut pas dire qu'il faut y mettre tout et n'importe quoi.

Le plan d'un cahier des charges fonctionnel est généralement conçu ainsi :

  • Périmètre : but du projet, livrables, fonctionnalités, tâches, deadlines et coût
  • Risques : qu'est-ce qui pourrait affecter le design fonctionnel du produit ou système ?
  • Vue d'ensemble de la solution : que proposez-vous pour la solution au problème (sitemap, wireframes, etc)
  • Étude de cas : mettre les besoins fonctionnels dans le contexte des actions d'utilisateurs
  • Spécifications obligatoires : qu'est-ce que le produit doit faire ?
  • Configuration système : les étapes requises pour la configuration du produit
  • Besoins non fonctionnels : impact du time to market, importance des éléments de sécurité, éléments de volumétries attendues, importance de l’UX, etc
  • Rapport d'erreurs : explication des conditions d'erreurs qui se produiront dans l'interface

Le plus simple est de commencer par les études de cas. Cela vous permettra d'avoir les bons exemples en tête et vous permettra de compléter le reste du cahier des charges avec plus d'aisance.

Wireframes pour un cahier des charges fonctionnel

Exemples de cahiers des charges

Si vous cherchez des modèles de cahiers des charges sur Google, vous en trouverez une quantité importante. Néanmoins, ils ne suivent pas tous le plan que je vous ai indiqué plus haut.

De même, votre cahier des charges ne sera pas juste un document et inclura des wireframes, tableaux, listes, etc. Pour le rendre vivant et collaboratif, il faudra veiller à utiliser les bons outils.

  • Le document peut être réalisé sur Google Docs ou Office 365 Cloud pour que tout le monde puisse collaborer dessus
  • Pour les wireframes, vous pouvez utiliser des applications vous laissant collaborer comme Balsamiq Cloud, Marvel, Zeplin, etc.
  • Pour les spécifications, elles peuvent être rédigées dans un système de gestion de projet comme Jira

La collaboration est au cœur d'un cahier des charges fonctionnel compréhensible, il faut donc veiller à utiliser des outils qui vous permettra de collaborer avec les personnes impliquées dans le projet.

De plus, utiliser des outils adaptés pour la réalisation du cahier des charges, des wireframes et des spécifications vous permettra de les modifier avec aisance tout au long du projet.

Il est possible dans ce cas d'allier le cahier des charges fonctionnel avec des méthodes agiles.

Les problèmes fréquents d'un cahier des charges

Maintenant que vous savez comment structurer votre cahier des charges et les outils à utiliser pour le réaliser, concentrons-nous sur les problèmes à éviter.

Glossaire absent ou incomplet. De nombreuses personnes aux rôles différents vont lire le cahier des charges. Vous pouvez connaître des choses que quelqu'un d'autre ne connaît pas. Un glossaire est donc important dans le but de collaborer. Et de faire en sorte d'avoir des définitions claires et sans ambiguïté est essentiel.

Mélanger le fonctionnel avec la qualité ou la technique. Il est fréquent de voir la définition d'une fonctionnalité en compagnie d'une information qualité, par exemple la performance, ou technique, la technologie qui doit être utilisée. Veillez à garder rester dans le fonctionnel, vous pouvez parler du reste dans les besoins non fonctionnels.

Information superflue. Certains cahiers des charges peuvent sembler très dense mais ne contiennent que peu d'informations utiles. Écrire plusieurs paragraphes sur des besoins très généraux est souvent inutile. Il est plus pertinent d'être direct et bref mais complet.

Absence de la perspective de l'acteur. Savoir qui fait quoi dans une application web est un point qui n'est pas à négliger. Les utilisateurs peuvent avoir différents rôles et les administrateurs n'ont pas les même droits que les autres. Penser à renseigner qui sont les acteurs quand vous décrivez les fonctionnalités.

Conclusion

Gardez en tête qu'un cahier des charges doit être lisible, clair et que toutes les personnes impliquées dans le projet vont collaborer dessus. Vous éviterez bien des problèmes par la suite si vous l'écrivez avec empathie.


L'équipe Synbioz.
Libres d'être ensemble.

Télécharger le guide ultime pour réussir votre application web métier

Articles connexes

Développement d'application web : 5 conseils pour éviter les dérives de planning et de budget

20/05/2020

On le sait, un projet de développement web n'est pas infaillible, et les écueils rencontrés portent régulièrement sur le planning et le budget. Un calendrier de mise en production qui dérive, un...

Nos ingrédients pour un projet de développement web réussi

28/04/2020

Réussir un projet web n'est pas une mince affaire. Le web est un média qui s'est complexifié au fil du temps nécessitant des compétences de plus en plus spécifiques. Vous allez devoir définir le...

Développement d'application : quel temps devrez-vous dédier au projet ?

31/03/2020

Vous allez initier un nouveau projet d'entreprise, vous allez investir du temps et des ressources dans cette aventure. Au-delà des estimations nécessaires à sa réalisation, une question qui revient...

Développement d'applications web : qui impliquer dans la rédaction du cahier des charges fonctionnel et technique ?

24/03/2020

Cahier des charges, expression de besoin, project brief, project charter, spécifications fonctionnelles… Autant de termes (et il en existe bien plus) qui ont pour objectif de décrire vos ambitions et...