Go to Hackademy website

Les Lego au boulot ou l’art de battre son patron à Chifoumi !

Julien Perriat

Posté par dans la catégorie méthodologie

Le 27 avril dernier, l’association Agile Nantes organisait l’Agile Games Night Nantes (AG2N). C’est un événement en mode barcamp auto-organisé par les participants, où de 18h30 à minuit, qu’on soit novice ou expérimenté, chacun peut participer à un jeu ou en proposer un. Sachant que ces jeux sont des icebreakers, des serious games et des innovation games.

Voici quelques jeux auxquels j’ai pu participer.

« AUX TOUR DE L’EGO » présenté par Cédric Bodin.

Type : icebreaker (brise-glace)
Objectif du jeu : Impliquer les participants, proposer une manière différente de se présenter et surtout détendre l’atmosphère autour des œuvres construites.
Matériel nécessaire : des briques Lego (quantité en fonction du nombre de participants) et un chronomètre par équipe.
Durée : 5mn
Nombre de joueur : 8–10 personnes
Préparation : L’animateur fournit à chaque participant une poignée de briques Lego.

Déroulement du jeu

Chaque participant a 2mn pour construire une représentation de lui avec ses briques. Une fois les deux minutes passées, chaque personne a 30 secondes pour expliquer ce qu’elle a voulu représenter.

lego

Mon avis

Je pense qu’au moment de commencer, on s’est tous dit : « Sérieusement, je vais faire quoi avec ça ? » Finalement, chacun se lance et tente quelque chose.

J’ai trouvé cet icebreaker simple et rapide. Tout le monde était impliqué et cela a permis de se présenter sous une autre forme plus ludique qu’une présentation classique.

Une fois le tour de table fini, les discussions ont continué autour de nos créations. Ce qui est intéressant car d’autres icebreaker sont moins efficaces pour lancer des conversations. Ce jeu permet aussi de découvrir très simplement certains aspects sur les participants, j’ai pu rapidement me rendre compte que ma voisine semblait timide et qu’un autre aimait que toutes les briques soient utilisées.

« LA MACHINE » présenté par Kervin Kueny

À Nantes, nous avons les Machines de l’île ce qui donne des idées ludiques à certains.

Type : icebreaker (brise-glace) et energizer (redynamiseur)
Objectif du jeu : Redynamiser un groupe et favoriser les échanges
Matériel nécessaire : Un animateur avec des idées…
Nombre de joueurs : Pas de limite, il faut une pièce adaptée et plus il y aura de monde plus la « Machine » fera de bruit.
Préparation : L’animateur crée des colonnes avec les personnes du groupe.

Déroulement du jeu

  • L’animateur demande à chaque colonne de choisir un son et un mouvement
  • Chaque colonne doit faire son geste et son son
  • L’animateur va ensuite donner des instructions concernant l’état de la machine comme triste, joyeuse, en manque d’énergie… Chaque colonne va donc interpréter l’état de la machine en adaptant son son et son geste.
  • Le jeu se termine avec la machine lancée à plein régime.

Mon avis

C’est vrai qu’après la petite collation du midi, il y en a toujours quelques-uns qui commencent à piquer du nez. C’est un très bon icebreaker/energizer qui met beaucoup d’ambiance. Les sourires crispés se sont vite détendus.

C’est un jeu rapide et simple pour casser le coup de barre d’après manger ou réveiller une assemblée juste après le café du matin. Je pense qu’il est intéressant pour un groupe de participants de bonne taille.

« LE CHIFOUMI» présenté par Kervin Kueny

Type : icebreaker (brise-glace) et energizer (redynamiseur)
Objectif du jeu : Redynamiser un groupe, favoriser les échanges et la cohésion d’équipe
Matériel nécessaire : de la place et des mains.
Nombre de joueurs : Au moins 2 :) Mais plus il y a de participants plus c’est fun.
Préparation : L’animateur regroupe les participants au même endroit.

Déroulement du jeu

  • L’animateur rappelle les règles du chifoumi
  • Deux par deux les participants se défient au chifoumi en 3 coups.
  • Le perdant se place derrière le gagnant et scande le nom du gagnant (en tant que supporteur).
  • Et ainsi de suite, jusqu’à n’avoir plus que deux groupes s’affrontant pour le combat final.

Mon avis

Ce jeu est vraiment amusant, ça dynamise les participants. On découvre les prénoms des participants en s’amusant et cela fait plaisir d’entendre son nom scandé par ses supporteurs… :)

« NASA GAME » présenté par Axel Villechalane

Type : Intelligence collective et priorisation
Objectif du jeu : Comprendre les interactions au sein d’un groupe et comprendre comment survivre collectivement.
Durée : 40mn
Matériel : Feuilles de papier et crayons.
Nombre de joueurs : 10–20 personnes.

Déroulement de la partie

  • L’animateur énonce le problème : « Vous êtes des astronautes à bord d’un vaisseau spatial et vous devez rejoindre la fusée-mère au centre de la surface éclairée de la lune. Mais suite à un incident technique, vous avez dû alunir à 320 km du rendez-vous. Une très grande partie de votre équipement a été endommagée lors de l’alunissage, sauf 15 objets. Vous devez classer les 15 objets par ordre de première nécessité. »
  • L’animateur donne 6 mn à chaque participant pour indiquer son ordre de priorité de 1 à 15 (1 étant le plus important et 15 pour le moins important)
  • Une fois que les 6 mn sont écoulées, la même réflexion se fait ensuite en groupe pendant 10 mn.
  • Après cela, on calcule les écarts par rapport au score de la NASA (priorisation solo et priorisation en groupe) et on analyse.

Mon avis

Ce jeu est très intéressant pour mettre en valeur l’intelligence collective. Qu’un groupe est plus « fort » qu’un individu isolé. Il permet de travailler sur les difficultés de la priorisation. Ce que l’on pense prioritaire n’est pas forcément pertinent, avec l’intelligence collective les résultats sont meilleurs.

Savoir que c’est un test fait par la NASA, ça ajoute du fun.

PS : Évitez de jouer avec un astronaute… ce serait vraiment moins drôle.

« MEMORY AGILE » présenté par Sylvain Calmet (créateur Alexandre Boutin)

Type : intelligence collective
Objectif du jeu : Favoriser une réflexion sur la documentation
Durée : 20mn
Matériel : 16 cartes comportant des paires de cartes. (les cartes de jungle speed font très bien l’affaire)
Nombre de joueurs : 8–10 personnes

Déroulement de la partie

  • L’animateur forme un carré avec les 16 cartes faces cachées.
  • Les participants sont répartis en deux équipes à l’extérieur de la salle.
  • Seul un des participants peut à tour de rôle venir dans la pièce pour retourner deux cartes.
  • Les participants s’échangent les informations en équipe pour retrouver les cartes identiques. Il est absolument interdit d’écrire quoi que ce soit.
  • L’équipe gagnante est celle qui a retrouvé le maximum de paires.

Mon avis

Ce jeu met en avant le besoin d’avoir un référentiel commun.

L’équipe doit établir ses règles afin de trouver le plus rapidement et efficacement les paires. La cohésion de l’équipe est importante pour remporter la partie.

« LES SPECS DANS LA PRAIRIE » présenté par Cécile Especel 

Type : serious game
Objectif : Réfléchir sur les spécifications détaillées et la vision commune du produit
Durée : 15 minutes
Matériel : feutres et grandes feuilles de papier
Nombre de joueurs : 6–10 personnes

Déroulement de la partie

  • L’animateur forme deux équipes.
  • Il donne à chacune des deux équipes leurs instructions (pour une équipe les instructions sont très précises et pour l’autre équipe les instructions sont plus simples).
  • Chaque équipe à 2mn30 pour réaliser le dessin.
  • L’animateur arrête finalement les deux équipes à 2mn (problème de budget)
  • Ensuite on debrief ensemble sur les deux dessins.

Mon avis

On se rend vite compte que l’équipe ayant les instructions détaillées s’est focalisée sur les détails mais a en partie oublié l’instruction première de « la belle prairie ». Cela met en avant la nécessité d’avoir une vision commune avant de réaliser le produit, mais aussi de se rendre compte qu’à trop vouloir détailler, une équipe va se focaliser sur les détails et non sur cette vision commune.

« DELEGATION POKER » présenté par Axel Villechalane

Type : Management 3.0
Objectif : Réfléchir sur la délégation au sein d’une équipe ou d’une entreprise.
Durée : 30mn ou jusqu’à ce que la liste soit terminée
Matériel : Un paquet de cartes de delegation poker (à acheter ou à fabriquer soi-même)
Nombre de joueurs : 3–7 personnes

Déroulement de la partie

  • Une liste de sujets est affichée au mur (la liste des sujets peut être fixée préalablement ou créée par les utilisateurs)
  • Chaque participant reçoit un paquet de 7 cartes notées de 1 à 7

    Cartes pour le delegation poker

1 : Annoncer : Je leur donne les instructions
2 : Vendre : J’essaie de leur vendre ma décision
3 : Consulter : Je les consulte et je décide
4 : Accord : Nous nous mettons d’accord
5 : Conseiller : Je conseille mais ce sont eux qui décident
6 : S’informer : Je m’informe de leur décision
7 : Déléguer : Je délègue complètement

  • Un participant choisit une histoire de la liste
  • Chaque joueur choisit la carte qui correspond au niveau de délégation qu’il pense être le plus adapté et la pose face cachée.
  • Une fois que tout le monde a choisi sa carte, on les retourne.
  • Les participants avec les valeurs les plus opposées commencent à s’exprimer sur leur choix.
  • S’il y a eu de gros écarts, on recommence sur le même thème. Normalement, les choix peuvent évoluer suite à l’échange précédent (le but est d’arriver à un consensus).
  • On indique sur le tableau le numéro le plus représentatif exprimé par les participants.
  • Puis on continue sur les autres thèmes listés.

À la fin de la partie de poker, on obtient un tableau delegation board où chacun peut voir les attentes en terme de délégation.

le delegation board

Mon avis

J’ai été très curieux de voir ce que pouvait donner ce jeu et j’ai vraiment été surpris des échanges que nous avons eu.

Une histoire qui a été particulièrement intéressante à traiter était : « Le licenciement d’une personne de l’équipe ». Les choix des participants ont été très différents allant de la délégation pure et simple à l’équipe jusqu’à la consultation de l’équipe par le manager. Nous avons assisté à un grand débat et les réponses de chacun des participants ont été intéressantes.

Dans un cas concret cela peut donner des informations sur la volonté d’un manager de déléguer et de se rendre compte des envies d’autonomie de l’équipe. C’est une manière simple et ludique de traiter des points sur le fonctionnement d’une équipe ou d’une entreprise.

Fin de la partie !

Cette soirée était très intéressante et m’a permis de découvrir des jeux que je ne connaissais pas. Plus je pratique des jeux sérieux (serious games) et plus je vois le bénéfice de leur utilisation dans le milieu professionnel.

J’attends avec impatience le prochain rendez-vous de l’Agile Game Night Nantes.


L’équipe Synbioz.
Libres d’être ensemble.

Articles connexes

Le lean startup et ruby on rails

21/06/2011

StartUp + Ruby on Rails + Agile = ‹3 Les startup du web fascinent. Sûrement car les premières startup des années 1990-2000 ont émergé à des vitesses fulgurantes. Aujourd’hui à l’ère du web 2.0, les startup reprennent de la vitalité. On pense à Face…

Afficher plus Afficher moins

Ajouter un commentaire